Face à des vies brisées chaque jour, face à la souffrance des patients et de leurs proches, Liryc redonne espoir !

Il est impératif de réduire l’impact des maladies du rythme cardiaque partout dans le monde.

LIRYC SAUVE DES VIES

LCarina Mulder, 29 ans, sauvée par Liryc en 2020.

 

Guillemets  Tout a commencé un soir après une fête chez des amis. Quelques minutes après être rentrée chez moi, je me suis effondrée sans vie. Mon compagnon m’a réanimée et a appelé les secours. Je venais de faire une fibrillation ventriculaire.

Après de nombreux examens qui ont révélé que les troubles venaient du ventricule gauche, j’ai découvert avec brutalité les maladies du rythme cardiaque et la vie qui allait avec. L’équipe médicale qui me suivait m’a orienté vers Liryc où j’ai subi une ablation.

Aujourd’hui, cette histoire est derrière moi et je peux envisager l’avenir sereinement. C’est à Liryc que je dois cette nouvelle vie.

Axel DAVID, 19 ans, sauvé par Liryc en 2011.

Guillemets A 7 ans, j’ai subi ma première mort subite : une période très difficile pour moi car j’ai passé 2 semaines dans le coma et à ma sortie j’ai dû réapprendre à marcher, parler et manger. Suite à une multiplication de ces fibrillations ventriculaires, j’ai enchaîné les séjours à l’hôpital et ce jusqu’à ma rencontre avec le Dr Mélèze Hocini qui m’a proposée un traitement personnalisé. En effet, une ablation a été réalisée afin de mettre fin à ces fibrillations à répétition. Les équipes de Liryc m’ont permis à l’époque de retrouver une vie scolaire et sociale bien remplie et par la suite de bénéficier d’une greffe cardiaque grâce à des conditions de santé suffisantes. J’ai aujourd’hui 19 ans et je remercie Liryc pour l’impact qu’il a eu sur le cours de ma vie. 

Christophe BIAIS, 61 ans, soigné par Liryc en 2019.

Guillemets De la prise en charge, à la suite de mon AVC, au traitement de la fibrillation auriculaire, on peut dire que j’ai fait une heureuse découverte de la recherche, de la science et de la médecine. Pouvoir bénéficier de telles avancées scientifiques pour être soigné est une chance inestimable.

Consulter les autres stories : Chercheurs, mécènes